Graphisme

Graphisme, les erreurs de débutant à éviter

Un graphiste a le sens créatif dans son métier. Mais pour satisfaire ses clients, il doit se conformer aux conditions et exigences imposées par ces derniers. Pour cela, il faut s’informer sur ce qu’il faut éviter dans le graphisme.

Règles pour un bon graphisme débutant

Un concepteur graphique novice est souvent considéré comme créatif qui pourrait tout de suite faire sortir un projet. Même si un meilleur graphiste a le sens de l’art qui coule dans son sang, il ne doit pas s’éloigner de la charte graphique imposée par son client. Au détail près, il faut respecter les couleurs utilisées, la typographie et le logo. L’idéal serait de demander de vive voix les attentes du client quitte à ce qu’il donne des exemples du style qu’il recherche.

Évitez de surcharger la diapo pour ne pas le rendre difficile à utiliser. Le graphiste doit aussi savoir distinguer le besoin du client si c’est pour le web ou l’impression. Dans ce dernier cas, il faut tenir compte du format, des couleurs, de la taille et de la résolution des images. Tel est le cas pour un ebook, une application ou un site internet où la basse résolution et la couleur RVB sont possibles. Par contre, pour le print, il faut laisser une marge de 5 mm sur tout le document, car la création sera découpée.

Pour une conception visuelle de qualité

Pour garantir la réussite d’un graphisme, faites jouer le sens de la créativité en misant sur le design et l’ergonomie. Ceci est valable aussi bien pour une application, un site web que sur un tableau de bord. Le graphiste devrait toujours se mettre à la place du client et créer une interface intuitive et créative. Il ne doit pas utiliser des mises en page différentes pour tomber dans le module clair et décousu. Une même mise en page permet aux utilisateurs d’identifier facilement la diapo.

Pour le choix des couleurs, si le client n’impose pas de couleurs, il ne faut pas miser sur les tons criards ou alors il faut savoir les utiliser avec modération, car si l’intention est d’attirer l’attention, le contraire pourrait se produire. L’idéal serait d’utiliser jusqu’à 3 couleurs, deux neutres et une dominante. Une fois habitué, le graphiste pourrait associer d’autres couleurs afin de créer plus d’harmonie.

Côté typographie, un concepteur e-learning se laisserait tenter par l’utilisation de police de caractères différents. Si ceux-ci ne vont pas ensemble, le message diffusé aura du mal à passer et l’utilisateur sera brouillé. Dans un même module, il serait préférable d’utiliser au moins 3 types de caractères : le titre, le corps du texte et un bloc de texte ou citation à mettre en avant. Le caractère gras fait aussi son effet pour capter l’attention.

Pour marquer une pause dans une diapo, il est important de laisser du blanc entre le contenu notamment si celui-ci est nombreux. S’il y a trop de diapo, l’utilisateur pourrait se perdre et ne retrouve pas la clé du message transmis. Pour y remédier, il est parfaitement possible de suivre la règle de base qui est de mettre une idée pour une diapo.

Leave a Reply

Your email address will not be published.


*